restauration de la passerelle de la Tourne-à-Conty, Versoix

infos pdf

Maître d’ouvrage  Canton de Genève, Office Cantonal du Génie Civil
Lieu  Bois de Mâchefer, Versoix
Projet  2017 - 2018
Réalisation   2018
Portée  15 m
Team projet  Ana-Inès Pepermans, Philippe Meier, Martin Jaques, Boris Lalev
Ingénieurs civils structurame sàrl
Ingénieur environnement faune et flore  Alterego
Ingénieur environnement gestion des déchêts Viridis
Géomètre  JC Wasser
Photographe  Philippe Weissbrodt

Dans le bois de Machefer, une passerelle de la fin du XIXème siècle en acier puddlé alimentait une puissante pompe dans un bâtiment dénommé ‘Tourne’ qui irriguait l’imposante fontaine du Château de St Loup aujourd’hui disparu. Construite par Charles Schmiedt en 1887, sa morphologie caractéristique de la période constructive à rivets est représentative de la transition entre la fonte et l’acier, entre la serrurerie ‘artisanale’ et la sidérurgie industrielle.

Rare trace du passé hydraulique des détournements de la Versoix, une restauration patrimoniale est envisagée. Après différents tests en laboratoires, analyses statiques, relevés, recherches de documents historiques, chaque élément est daté, identifié et qualifié en lien à cette période de référence de 1887.

Pour répondre aux enjeux statiques, une nouvelle sous-structure en acier contemporain remplace celle des années soixante dans l’optique de mettre en valeur les poutres rivetées d’origine remises dans leur position initiale. Les garde-corps sont reconstruits à l’identique d’après les photos du début du XXème siècle ainsi que les percements retrouvés sur les poutres. Le dispositif est complété d’un filet en inox tressé in situ qui répond aux enjeux de sécurité et des crues de la zone alluvionnaire. Enfin, une étude stratigraphique a permis de revenir à la couleur ‘taupe’ d’origine en parfaite adéquation au contexte.

Voir le reportage sur Léman Bleu