secteur 'cour de gare', sion

infos

Maître d’ouvrage  Privé
Lieu  Sion, Valais
Dates projet  2015 - 2018
Dates réalisation  2019 - 2023
Surface  62'500 m2
Volume  203'000 m3
Programme  303 appartements, bureaux, commerces, parking souterrain 600 places
Team projet  Philippe Meier, Martin Jaques, Ana-Inès Pepermans, Rafael Eloi, Istabrak Bellara, Lennart Steemans, Amanda Wormsbecker, Amalia Jimenez, Clément Meeùs, Camille Wetzel
Architectes associés  Archidée, Cagna + Wenger, Pascal Varone
Architecte plan de quartier  bonnard woeffray
Ingénieur civil  Kurmann Cretton Ingénieurs
Ingénieur cvs  Tecnoservice Engineering
Ingénieur e  RTM
Ingénieur sécurité  Hautle Anderegg+Partner
Ingénieur OPAM  Ernst Basler + PArtner
Acousticien  bS Lucane
Hydrogéologue  BEG
Géomètre  Géomètres Centre
Images  imagine.we.create

 

 

Situé sur une ancienne friche industrielle délaissée de nombreuses années et envahie par un grand parking, le quartier cour de gare bénéficie d’une situation exceptionnelle en plein centre à proximité directe de la gare. L’enjeu de ce projet est d’assurer la couture tant avec la ville historique située au Nord que le nouveau quartier en développement disposé au-delà des voies ferrées au Sud et bientôt relié au moyen d’une passerelle sur les rails. La tête Est du site présente un complexe public intégrant une salle de spectacle et un hôtel et sera conçu par le bureau d’architecte lauréat du mandat d’études parallèles.

Basé sur un plan de quartier issu du mandat d’études parallèles pour lequel l’agence maa fut finaliste en 2012, le projet comprend une série de six bâtiments dont la plupart sont destinés aux logements collectifs. Implantés sur un rez-de-chaussée artificiel - comprenant deux niveaux de parking pour un total de plus de six cent places - les volumes offrent une grande surface commerciale en rapport avec la gare et le bas de la ville de Sion.

La situation présente des contraintes importantes liées à la proximité des voies ferrées (OPAM), de l’aérodrome (plafond aérien) et de la route cantonale (bruit).

 

La mise en place typologique a dû prendre en considération les contraintes de la parcelle. Les quelques trois-cents appartements proposent des espaces domestiques s’adaptant à la morphologie et aux impositions normatives: des logements traversants, des logements d’angle ou des logements disposés autour de patios verticaux protégeant du risque ferroviaire.

En tête de quartier se dresse un immeuble de bureaux qui articule le lieu pas son expression architecturale différenciée. Les autres volumes mettent en place des éléments horizontaux sous forme de marquises, balcons, corniches et garde-corps continus selon les directives urbanistiques.

Des éléments en serrurerie de couleur bronze claire s’insérent en syntonie avec les parties en métal strié teinté, dont les différentes nuances colorimétriques changent légèrement en fonction des immeubles.

La production énegétique s'effectue à distance à partir de l’eau du Rhône pour tout le quartier. L'ensemble est régi par le label Minergie P®. Une réinfiltration des eaux de toiture dans la nape phréatique est rendue possible grâce à une rétension des toitures végétalisées semi-intensives.